Expositions temporaires


Laurence organise les visites des expositions temporaires présentées à Paris. Ces visites sont guidées.

Vous vous rendez par vos propres moyens au musée ou à la salle d’exposition.


Botticelli – Artiste et designer (Sandra Benoist)
Vendredi 15 Octobre 2021 à 9h40 – (Musée Jacquemart-André)

Riche d’une soixantaine de chefs-d’œuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées du monde entier (musée du Louvre, Orsay, National Gallery of Art de Washington, collection Thyssen-Bornemisza de Madrid, Pola Museum de Kanagawa, Walker Art Gallery de Liverpool, …), la première partie du parcours mettra en évidence l’impact de la culture latine dans l’œuvre de Cézanne et la manière dont l’Aixois s’est nourri de l’exemple de ses illustres prédécesseurs pour asseoir une peinture « nouvelle ». Forte de cette italianité, il n’est pas étonnant que l’expérience de l’aixois ait aussi marqué les artistes de la péninsule. La dernière section de l’exposition illustre ainsi l’influence décisive de Cezanne sur les grands maîtres du Novecento italien. Revisitant ses recherches, des œuvres de Carrà, Morandi, Boccioni, etc. soulignent la valeur intemporelle de l’œuvre de Cezanne, pivot de l’art du XXe siècle.


Thierry Mugler, Couturissime (Sandra Benoist)
Mardi 16 Novembre 2021 à 11h00 – (Musée des Arts Décoratifs)

Cette exposition d’envergure retrace l’oeuvre du créateur à l’imaginaire singulier qui a révolutionné la mode, la haute couture et le parfum. Cette étape parisienne signe le retour d’un artiste visionnaire, photographe, inventeur de parfums et metteur en scène, dans la ville où il a connu tous les succès. Silhouettes et accessoires de prêt-àporter et de haute couture, costumes de scène, photographies, vidéos et archives inédites, datées de 1973 à 2014, retracent l’univers fascinant du créateur, ainsi que ses multiples collaborations artistiques dans les domaines du spectacle, de la musique et du cinéma. Dans une scénographie collective assurée par le MBAM, sous le commissariat de Thierry-Maxime Loriot, des performances numériques de professionnels du monde du spectacle et de l’audiovisuel ponctuent le parcours. Le Musée des Arts Décoratifs se réjouit de rendre ainsi hommage à cette icone pluridisciplinaire : loin d’une rétrospective classique, c’est une partie de la vie et toute l’énergie, dont à la fois Thierry Mugler et Manfred sont complémentaires, qui sont ici mises à l’honneur dans les galeries de la Mode Christine et Stephen A. Schwarzman.


Ilya Répine Peindre l’âme russe (Sandra Benoist)
Vendredi 3 Décembre 2021  à 11h00 – (Petit Palais)

Figure incontournable du monde de l’art de l’époque, Répine s’intéresse aux différents aspects de la vie culturelle : littérature, musique, sciences… Il est très proche de nombreuses personnalités russes comme l’écrivain Tolstoï, le compositeur Moussorgski, ou encore le collectionneur Trétiakov. Témoin de tous les bouleversements de la Russie de son temps, Répine est particulièrement attentif aux profondes mutations historiques et sociales que connaît son pays et en fait l’écho à travers ses œuvres.


Signac collectionneur (Sandra Benoist)
Jeudi 13 Janvier 2022 à 10h30 – (Musée d’Orsay)

Depuis une quinzaine d’années, le collectionnisme suscite un regain d’intérêt, et est à l’origine de nombreuses études, expositions et publications. Dans ce cadre, la collection Signac est un véritable cas d’école car elle reflète le regard et les partis-pris d’un artiste particulièrement actif sur la scène artistique de son temps. La collaboration avec les archives Signac, qui conservent, outre la correspondance de l’artiste, les carnets où il consignait ses achats, permet d’établir un recensement précis des peintures, dessins et estampes qui lui ont appartenu.


Juifs d’Orient (L’échappée belle)
Mardi 1er Février 2022 à 13h30 – (Institut du Monde Arabe)

Du pourtour méditerranéen jusqu’à l’Euphrate en passant par la péninsule arabique, l’exposition explorera les multiples facettes de la cohabitation entre juifs et musulmans, des premiers liens tissés entre les tribus juives d’Arabie et le Prophète Mohammed à l’émergence des principales figures de la pensée juive durant les califats médiévaux à Bagdad, à Fès, au Caire et à Cordoue, de l’essor des centres urbains juifs au Maghreb et dans l’empire ottoman aux prémices de l’exil définitif des juifs du monde arabe. A la lumière de cette mise en perspective historique inédite, l‘exposition s’attachera à faire rayonner et à préserver la mémoire d’un patrimoine d’une formidable richesse.


Musée Carnavalet (Sandra Benoist)
Samedi 19 Mars 2022 à 11h00 – (Musée Carnavalet)

Le musée Carnavalet est le plus grand musée historique de la Ville de Paris. Ses collections, qui comprennent plus de 600.000 œuvres en font l’un des principaux musées français.
Ouvert en 1880, le musée Carnavalet, consacré à l’histoire de Paris, occupe deux hôtels particuliers des XVIe et XVIIe siècles. Fond archéologique gallo-romain et médiéval, souvenirs de la Révolution française, peintures, sculptures, mobiliers et objets d’art… Le musée Carnavalet arbore fièrement toute la richesse de ses collections.
Dans un splendide cadre architectural mettant en lumière la Renaissance, les visiteurs sont invités à la découverte du patrimoine exceptionnel du musée. Boiseries et décors, tableaux, dessins et estampes, affiches, photographies, monnaies et médailles, sculptures, pièces de mobilier, objets d’art et d’histoire… sont présentés dans un cadre historique exceptionnel. Le visiteur voyage à travers Paris de la Préhistoire à nos jours.

Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des années folles (Sandra Benoist)
Vendredi 15 Avril 2022 à 15h30 – (Musée du Luxembourg)

À travers la présentation de peintures, sculptures, photographies, films, œuvres textiles et littéraires, cette exposition propose de mettre en avant le rôle primordial des femmes dans le développement des grands mouvements artistiques de la modernité. Ces pionnières, nées à la fin du XIXe ou au tout début du XXe siècle, accèdent enfin aux grandes écoles d’art jusqu’alors réservées aux hommes. Au cours de ces éphémères années folles, beaucoup d’entre elles séjournent à Paris, pendant quelques semaines ou quelques années. Ces “femmes nouvelles” sont les premières à pouvoir être reconnues comme des artistes et à avoir la possibilité de s’habiller comme elles l’entendent, de vivre leur sexualité quelle qu’elle soit, de choisir leur époux ou de ne pas se marier. Leur vie et leur corps, dont elles sont les premières à revendiquer l’entière propriété, sont les outils de leur travail, qu’elles réinventent dans tous les matériaux, sur tous les supports. L’interdisciplinarité et la performativité de leur création ont influencé des générations entières d’artistes et continuent d’influencer encore aujourd’hui.

Exposition GAUDI (Sandra Benoist)
Mardi 7 Juin 2022 à 9h30 – (Musée d’Orsay)

Antoni Gaudí (1852-1926), architecte et créateur de génie, a marqué l’Espagne au tournant du XXe siècle et continue de fasciner de nos jours. Pour la première fois depuis cinquante ans en France, une exposition de grande envergure est consacrée à ce maître de l’Art nouveau. Elle montrera l’extraordinaire créativité de cet artiste singulier, porteuse des bouleversements à l’œuvre dans la Catalogne de la fin du XIXe siècle, et qui s’exprime autant dans les détails de son mobilier qu’à l’échelle d’un projet architectural hors du commun : la Sagrada Familia à Barcelone.