Expositions temporaires


Laurence organise les visites des expositions temporaires présentées à Paris. Ces visites sont guidées.

Vous vous rendez par vos propres moyens au musée ou à la salle d’exposition.


Edvard MUNCH « Un poème d’amour, de vie et de mort (Musée d’Orsay)
Vendredi 7 octobre 2022 à 10 h 15 avec Sandra Benoist
En collaboration avec le musée Munch d’Oslo, le musée d’Orsay consacre une exposition au célèbre peintre norvégien Edvard Munch (1863-1944) dont l’œuvre dans son ampleur – soixante ans de création – et sa complexité demeure pourtant en partie méconnu.

L’œuvre de Munch occupe dans la modernité artistique une place charnière. Elle plonge ses racines dans le XIXe siècle pour s’inscrire pleinement dans le suivant. L’exposition présentera une centaine d’œuvres, peintures, mais aussi dessins, estampes ou encore blocs gravés, rendant compte de la diversité de sa pratique. Cette présentation d’ampleur, à la dimension rétrospective, embrassera l’ensemble de la carrière de l’artiste. Elle invitera le visiteur à revoir dans sa globalité l’œuvre du peintre norvégiens en suivant le fil d’une pensée picturale toujours inventive : une œuvre à la fois foncièrement cohérente, voire obsessionnelle, et en même temps constamment renouvelée.


Hyperréalisme – « Ceci n’est pas un corps » (Musée Maillol)
Mercredi 23 novembre  2022 à 10 h 15 – L’Echappée Belle
Plongez dans l’univers troublant de l’hyperréalisme.

L’hyperréalisme est un courant artistique apparu dans les années 1960 aux Etats-Unis et dont les techniques sont explorées depuis lors par de nombreux artistes contemporains.L’exposition présente une série de sculptures qui ébranlent notre vision de l’art. Réalité, art ou copie  L’artiste hyperréaliste tourne le dos à l’abstraction et cherche à atteindre une représentation minutieuse de la nature au point que les spectateurs se demandent parfois s’ils ont affaire au corps vivant. Ces œuvres génèrent ainsi une sensation d’étrangeté́, mais sont toujours porteuses de sens. Le sous-titre de l’exposition fait référence à la célèbre œuvre de René Magritte « Ceci n’est pas une pipe », qui questionnait le rapport de l’art à la réalité. Certains artistes exposés s’efforcent de donner du corps humain la représentation la plus fidèle et vivante possible tandis que d’autres, au contraire, questionnent la notion de réalité : nouvelles technologies, représentations populaires détournées, déformations…. Le parcours rassemble plus de 40 sculptures d’artistes internationaux de premier plan dont : George Segal, Ron Mueck, Maurizio Cattelan, Berlinde De Bruyckere, Duane Hanson, Carole A. Feuerman, John DeAndrea,.. Une exposition représentative d’un courant artistique dans son ensemble qui vous transporte aux frontières du réel. Certains secrets de fabrication des œuvres sont révélés par les artistes eux-mêmes.


Alice NEEL  « Un regard engagé » (Centre Pompidou)
Lundi 12 Décembre 2022 à 11 h 15 – L’Echappée Belle
Figure majeure de l’art nord-américain, Alice Neel (1900-1984) n’a cessé, tout au long de sa vie, de peindre les marginaux. Ignorée de son vivant, cette peintre extraordinaire est louée aujourd’hui pour la grande acuité avec laquelle elle a portraituré les différentes strates de la société américaine. Icône du féminisme militant, précurseur d’une approche intersectionnelle, Neel a beaucoup peint les femmes – des nus, très éloignés du canon traditionnel façonné par le regard masculin, sans aucun sentimentalisme. Femme libre et indépendante, l’artiste est à contrecourant des avant-gardes de l’époque, et traverse, avec sa peinture figurative, les périodes de l’abstraction triomphante, du pop art, de l’art minimal et conceptuel. L’exposition se divise en deux parties librement conçues autour des notions de la lutte de classe et la lutte de genre.

Oskar KOKOSCHKA  « Un fauve à Vienne » (Musée d’art moderne de la ville de Paris)
Mardi 10 Janvier 2023  en attente de confirmation de la réservation – L’Echappée Belle
C’est la première rétrospective parisienne consacrée à Oskar Kokoschka (1886-1980). Le parcours d’exposition, qui retrace sept décennies de création picturale, met en lumière l’originalité dont fait preuve l’artiste autrichien : une plongée au cœur du XXe siècle européen. Une sélection unique des 150 œuvres les plus significatives du peintre est présentée grâce au soutien d’importantes collections européennes et américaines. Oskar Kokoschka (1886-1980) est peintre, écrivain, dramaturge et poète. Un artiste engagé, porté par les bouleversements artistiques et intellectuels de la Vienne du début du XXe siècle. Il inspire une nouvelle génération d’artistes par sa volonté d’exprimer l’intensité des états d’âmes de son époque, et un goût certain pour la provocation. Soutenu par Gustav Klimt et Adolf Loos, il devient pour la critique l’enfant terrible de Vienne à partir de 1908. Sa croyance dans la puissance subversive de la peinture, vecteur d’émancipation et d’éducation, demeure inébranlable jusqu’à sa mort.

Exposition Art déco/France Amérique du Nord (Cité de l’Architecture)
Vendredi 20 Janvier 2023 à 12 h 15 – Sandra Benoist
Cette exposition montre comment le style français Art Déco a influencé l’architecture, les décors, le mode de vie et le goût des Américains du Nord. Style populaire, caractérisé notamment par un travail
de la ligne, de l’ornementation, des arrondis, ou encore des motifs floraux, l’Art Déco va voyager de la France à l’Amérique du Nord dans un dialogue dynamique porté en particulier par les architectes.
Avec un parcours inédit, s’intéressant à l’architecture, mais aussi à l’ensemble de la vie culturelle et artistique de cette période foisonnante, l’exposition Art Déco France-Amérique du Nord se fait le reflet du dialogue incessant de ses années entre la France et l’Amérique autour du style Art déco.