Visites guidées à Paris

Pour ces visites proposées par Françoise et Laurenc, vous découvrirez un quartier et/ou un monument de Paris. Chacun se rend par ses propres moyens au rendez-vous du départ de la visite.

 

 

Promenade villageoise de Belleville à Ménilmontant (Conférencier Vincent Delaveau)

Samedi 6 à 10h30, mercredi 17 à 10h00 et vendredi 19 octobre 2018 à 10h00

En 1776, le « riant paysage » des hauteurs de Belleville et Ménilmontant, fait de hameaux, de vignes, de prairies et de quelques « folies », est le cadre de l’une des promenades solitaires de Rousseau. Deux siècles et demi plus tard, Rousseau serait bien en peine de reconnaître les lieux de ses flâneries. Pourtant les lieux ne manquent pas de charme et cette visite pourrait bien vous surprendre.

 

L’hôtel Cail et l’église Saint-Augustin (Conférencier Vincent Delaveau)

Vendredi 9 à 10h, mercredi 14 à 14h30, jeudi 15 Novembre 2018 à 10h

Vers 1860, les travaux menés par le baron Haussmann font disparaître la sordide Petite Pologne et la remplacent par l’un des quartiers les plus élégants de Paris. Le long du boulevard Malesherbes et autour du parc Monceau, il attire la haute bourgeoisie financière, industrielle et commerçante. C’est ainsi que Jean-François Cail, grand patron d’industrie, se fait bâtir un bel hôtel particulier qui abrite aujourd’hui la mairie du VIIIe arrondissement. À deux pas, nous compléterons la visite de l’hôtel Cail par celle de l’église Saint-Augustin. Son état et sa situation contrainte dans le tissu urbain la rendent peu engageante. C’est pourtant l’une des plus étonnantes de Paris. L’architecte Victor Baltard, en utilisant une structure en fonte et en fer, lui a donné des proportions spectaculaires.

 

Le Petit Palais ou les fastes du Paris 1900 (Conférencier Vincent Delaveau)

Mercredi 5 à 14h30, vendredi 7 à 10h, samedi 8 Décembre 2018 à 14h30

Construit à l’occasion de l’exposition universelle de 1900 par l’architecte Charles Girault et devenu ensuite musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, le Petit Palais a achevé il y a quelques années une nécessaire et efficace cure de jouvence. La restauration lui a redonné son éclat, sa transparence et ses confortables espaces d’exposition.

 

 

Le couvent des Carmes : des raffinements du grand siècle aux massacres de la révolution  (Conférencier Vincent Delaveau)

Mercredi 6 à 14h30, vendredi 8 à 14h30 et  samedi 9 Février 2019 à 10h30

En partie dissimulée par des grilles et par les hauts bâtiments de l’Institut catholique, l’église Saint-Joseph-des-Carmes est discrète. Cette ancienne église de couvent, à deux pas du jardin du Luxembourg, conserve pourtant d’exceptionnels décors du XVIIe siècle. Ses cryptes perpétuent quant à elles le souvenir des massacres de septembre 1792.

 

 

Le Conseil d’État, histoire, décors, fonctionnement (Conférencier Vincent Delaveau)

Samedi 30 mars 2019 à 14h et 16h30

Depuis 1875, le Conseil d’État occupe l’aile principale du Palais-Royal, ancienne résidence parisienne de la famille d’Orléans. Cette visite permet d’abord de découvrir l’histoire et les décors de ce cadre exceptionnel. Elle permet aussi de comprendre le rôle et le fonctionnement d’une l’une de nos plus prestigieuses institutions, créée il y a plus de 200 ans.

 

 

La Butte Bergeyre et le parc des Buttes-Chaumont (Conférencière Sandra Benoist)

Samedi 6 avril à 10 h 30, Mercredi 10 et Lundi 15 avril à 14 h00

Loin des circuits touristiques traditionnels, le 19e arrondissement abrite de nombreux trésors insoupçonnés. Créé sous Napoléon III, le parc des Buttes-Chaumont est le plus pittoresque des parcs parisiens. Ce parc de 25 hectares de verdures cache une histoire méconnue des parisiens eux-mêmes :  né de la volonté de l’ Empereur Napoléon III d’offrir aux classes populaires un poumon vert au nord de la capitale. L’ingénieur Alphand et ses collaborateurs architectes et jardiniers vont concevoir un grand jardin d’illusion à la fois pittoresque et éclectique. A proximité du parc des Buttes Chaumont la Butte Bergeyre est un magnifique petit village caché qui reste encore méconnu par les touristes et les parisiens eux-mêmes .Composé uniquement de quelques petites rues à une altitude 100 m de hauteur, les lotissements construits à partir de 1900 bâtis sur d’anciennes carrières comme le Parc des Buttes-Chaumont voisin contribuent largement au charme particulier de la Butte Bergeyre.

 

Musée de la Vie Romantique et quartier de la Nouvelle Athènes (Conférencière Sandra Benoist)

Mardi 14 Mai à 14h00, Mercredi 22 Mai à 14h30 et Samedi 25 Mai à 14h30

Cette visite combinée permet de découvrir l’intérieur d’une belle demeure bourgeoise qui fut la propriété du peintre Ary Scheffer. Ce musée d’ambiance permet de retrouver le cadre de vie et de travail des romantiques, c’est pourquoi de nombreuses expositions rappellent la vie artistique et littéraire du milieu du XIXe siècle. Il  présente des collections de souvenirs et d’objets d’art légués à la ville de Paris, rappelant deux grandes figures du XIXe siècle : Ary Scheffer (1795-1858) et l’écrivain George Sand (1804-1876). Ce musée a l’aspect et le charme d’un hôtel particulier du quartier de la Nouvelle Athènes que nous irons découvrir par la suite au cours d’une jolie promenade : ce quartier est un  exemple d’urbanisme très original puisque tous les hôtels construits dans ce quartier devaient rappeler le style grec d’où le nom de la Nouvelle Athènes. De 1820 et 1860, ce quartier bouillonnant alors avait su attiré les plus célèbres noms du Paris romantique, mondain et artistique, tels que Georges Sand, Berlioz, Chopin, Alexandre Dumas, Gounod, Delacroix…, faisant de la Nouvelle Athènes « la République des Lettres ». A deux pas de l’Opéra l’on y retrouvait aussi les grandes figures du théâtre de l’époque. Le charme aujourd’hui désuet du quartier du 9e arrondissement au pied de la butte Montmartre se caractérise par la quiétude du lieu autour de son église  Notre-Dame de Lorette et de la place  St-George avec de belles demeurescomme celle de Mademoiselle Mars du tragédien Talma et surtout celle d’Ary Scheffer ,actuel Musée de la Vie Romantique.