Théâtre

CGChantal a sélectionné pour vous des spectacles au théâtre de Longjumeau, au théâtre de Massy ou au centre culturel de Monthéry. La sortie s’effectue en co-voiturage (pour Longjumeau et Massy).

 

Gil Alma (One-man show)

Samedi 30 septembre 2017 à 20h30 (Centre Culturel Michel Spiral de Montlhéry)

100% naturel

Depuis 5 ans il est « Alain » dans Nos Chers Voisins, le programme de TF1. Venez le découvrir autrement dans son One-man-show ! Dans ce spectacle, Gil vous reçoit au théâtre comme dans son salon ! L’Artiste est modeste, talentueux, charismatique et très généreux. Il partage sa joie de vivre et son quotidien à travers un humour touchant en passant au crible les travers de la vie : le travail, le mariage, les complexes, l’éducation des enfants sans oublier la nounou….. Pas de politique, ni de méchanceté, vous soufflerez en laissant l’actualité morose de côté.

 

Esméralda  (Ballet)

Dimanche 19 Novembre 2017 à 15h00 (Théâtre de Longjumeau)

Grand Ballet de l’Opéra de Kazan

Esmeralda est un ballet somptueux qui vous transportera dans une intrigue prenante, au sein de la période noire que fût le Moyen-Âge. L’interprétation du Ballet de l’Opéra de Kazan, compagnie nombreuses fois récompensée pour ses prestations se résume en un mot : magnifique ! Gringoire, un poète sans le sou, est sur le point d’être pendu. Toutefois, une loi existe : un condamné à mort peut être sauvé si une femme accepte de l’épouser. La belle Esmeralda s’appitoye sur son sort et accepte de l’épouser. Quasimodo, sur les ordres de son maître – le prêtre Claude Frollo, amoureux d’Esmeralda – tente de l’enlever. Leur plan est ruiné par l’arrivée de Phoebus, le capitaine des gardes. Fasciné par la beauté d’Esmeralda, il lui donne son écharpe.

 

Olivier de Benoist (Humour)

Samedi 25 Novembre 2017 à 20h00 (Théâtre de Longjumeau)

« 0/40 ans »

Prenant conscience de sa légère obsession à l’égard de la gent féminine, Olivier de Benoist décide de faire amende honorable. Après un passage chez les misogynes anonymes pour soigner son encombrante pathologie, c’est l’heure du bilan… ODB refait le film de sa vie,tel un équilibriste, avec un risque de rechute qui le guette à chaque réplique… À 40 ans on arrête les conneries… ou on les commence ! Après 4 mois joués à guichets fermés au Café de la Gare et sur les routes de France, Belgique et Suisse au printemps 2017, il viendra faire rire le public de Longjumeau.

 

XAL (One-man show)

Samedi 16 décembre 2017 à 20h30 (Centre Culturel Michel Spiral de Montlhéry)

C’est histoire d’un comédien qui rate son entrée en scène. Il voulait nous toucher pas de grands textes d’anthologie, mais nous rions. Il faut dire qu’il est carrément ringard, avec son costume à froufrous et son air prétentieux. Vexé, il nous raconte son métier d’acteur,  ses rêves mais aussi ses fragilités multipliant les personnages étonnants, les situations délirantes. Baudelaire, Hugo, Rimbaud et quelques autres vont rencontrer le rap, le slam et le stand-up… Alternant poésie et fantaisies délirantes, cette performance débridée nous embarque des origines du théâtre Grec jusqu’au « flow » des rappeurs d’aujourd’hui.

 

La belle et la bête (Ballet)

Dimanche 17 Décembre 2017 à 16h00 (Théâtre de Massy)

Malandain Ballet Biarritz

Quoi de plus emballant qu’une variation chorégraphique sur le célébrissime conte La Belle et la Bête ? Thierry Malandain, le chorégraphe néo-classique le plus talentueux de France, a décidé de relever le défi, en s’inspirant non seulement du célèbre film éponyme de Jean Cocteau mais aussi de la version originelle de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont. Ce ballet enchante le spectateur par la délicatesse de ses motifs, la limpidité des ensembles, et la musique de Tchaïkovski, celle de la sixième symphonie dite pathétique, dont le compositeur écrivait dans une lettre à un ami : « Je peux dire honnêtement que jamais dans ma vie je n’ai été si content de moi-même, si fier, ni si heureux d’avoir créé quelque chose d’aussi bon ». Quelques accessoires suffisent à planter le décor, et la danse tout en arabesques et volutes surgit. Telle une bouffée de virtuosité portée par une formidable compagnie de vingt-deux danseurs. « Sans se pencher sur toutes les interprétations du conte, on peut y déceler un récit initiatique visant à résoudre la dualité de l’être : la Belle incarnant l’âme de l’être humain et la Bête, sa force vitale et ses instincts. Avec Jean Cocteau, dont le film sortit en 1946, le regard se porte sur la représentation des démons intérieurs de l’artiste à travers la double nature de la Bête. Unité perdue ou nature humaine déchirée, quoiqu’il en soit, sur des pages symphoniques de Tchaïkovski, dans notre proposition la Bête, délivrée de ses démons intérieurs, épousera la Belle sous un soleil ardent.» Thierry Malandain

 

Le barbier de Séville (Opéra lyrique)

Dimanche 14 Janvier 2018 à 16h00 (Théâtre de Massy)

Opéra de Gioacchino Rossini

Créé à Rome en 1816, Le Barbier de Séville, tiré de la pièce de Beaumarchais et inspiré de L’École des femmes de Molière, est l’opéra le plus connu de Gioacchino Rossini. Il cumule plusieurs records : composé en deux semaines, il est l’œuvre d’un compositeur de vingt-quatre ans qui en est déjà à son dix-septième opéra ! Sérénades, duos et ensembles subliment cette comédie avec leurs ribambelles de vocalises et leurs joutes verbales. Ainsi, derrière le rire et les rythmes qui s’agitent, c’est toute l’insolence de la pièce de Beaumarchais que Rossini verse dans son univers loufoque. Et pourtant, l’histoire de Rosine, cette jeune femme prisonnière d’un barbon qui en veut à sa fortune, ne devrait guère prêter à rire.

 

Peau de vache (Pièce de théâtre)

Dimanche 21 Janvier 2018 à 15h00 (Théâtre de Longjumeau)

Marion (Chantal Ladesou) que l’on surnomme « peau de vache » depuis son enfance, surveille tout, discute tout, et contrôle tout… jusqu’aux maîtresses d’Alexis, son mari. Lui est violoncelliste de renommée internationale, il est calme, sûr de lui et de son talent, mais aussi lâche lorsqu’il s’agit d’affronter sa femme. Ils forment un couple apparemment harmonieux jusqu’au jour où Pauline, une journaliste douce et séduisante, fait irruption dans leur vie… Qui sera la plus peau de vache des deux ?

 

 

Un mariage est si vite arrivé (Pièce de théâtre)

Lundi 2 février 2018 à 20h30  (Centre Culturel Michel Spiral de Montlhéry)

En déplacement aux Etats-Unis, Claire a un coup de foudre pour Laurent. Ils se marient sur un pari. Tétanisée par l’amour qui se terni, et conformément à son rêve d’enfant, elle lui apprend qu’elle le quittera dès les premières 24 heures passées ensemble. Laurent n’y croit pas, mais la laisse libre. A l’aube, elle a disparu. Le rêve secret de Claire est accompli. Elle rentre à Paris A son arrivée, Marc, son compagnon lui annonce la visite de son frère qu’elle ne connaît pas. Hasard ou coïncidence, ce frère n’est autre que Laurent, son mari d’un jour. Quiproquos, faux fuyants, règlements de compte. La situation tournerait au tragique sans la venue inopinée d’Hélène la sœur jumelle de Claire qui parvient à « délabyrinther » cette situation pour le moins inconfortable.

 

Gentlemen déménageurs (Pièce de théâtre)

Dimanche 11 Février 2018 à 15h00 (Théâtre de Longjumeau)

Juliette, écrivain à succès à l’âme romantique, vient de rompre avec son ami qu’elle croyait célibataire… en réalité, marié et père de famille. Un peu désemparée, elle décide de quitter son appartement le plus rapidement possible. Elle fait appel à deux déménageurs pittoresques, Pierrot et Glacière : Patrice Laffont dans un rôle inattendu et désopilant et David Baiot (héros récurrent de « Plus belle la vie ») plus serviable que jamais. Le nouveau locataire François Berthier débarque plus tôt que prévu. C’est le coup de foudre immédiat entre Juliette et lui. Hélas, le nouvel occupant est accompagné d’une jeune peste capricieuse. Avec la complicité zélée des deux déménageurs plein d’ingéniosité, Juliette met tout en œuvre pour ralentir son départ. Elle veut conquérir le fameux François, pensant avoir enfin rencontré l’homme de sa vie. Il faut absolument qu’elle passe la nuit avec lui…

 

La bohême (Opéra lyrique)

Dimanche 11 Mars 2018 à 16h00 (Théâtre de Massy)       

Opéra de Giacomo Puccini

Opéra populaire dans ce qu’il a de meilleur, raffiné et sincère, La Bohème est toujours un grand moment de plaisir et d’émotion, accessible et chaleureux. Orchestre et voix s’y répondent avec une unique sensualité… À savourer, que ce soit la première ou la quarantième fois ! C’est dans un Paris à la fois légendaire et bien réel, au temps éternel de la bohème, que se situe l’opéra de Giacomo Puccini. Rien de plus simple que cette histoire : un jeune homme et une jeune fille se rencontrent et s’aiment, sont séparés par la vie, se retrouvent avant de se perdre irrémédiablement. Dans La Bohème, Puccini a su créer des images inoubliables : Mimi entrant telle la muse, une bougie à la main, dans la chambre du poète, le duo d’amour sous la lune, le grand café illuminé, les adieux impossibles dans le matin glacé, la mort enfin sur le lit misérable. La Bohème évoque ce qui hante l’homme tout au long de son existence : l’amour qui flamboie et qui emmène au ciel, la jeunesse qui s’enfuit et le temps qui détruit tout.

 

Faites l’amour… Pas des gosses  (Pièce de théâtre)

Samedi 24 Mars 2018 à 20h30   (Centre Culturel Michel Spiral de Montlhéry)

Pour Lucas et Julie, avoir un enfant c’est que du bonheur… enfin presque ! Quand on dit qu’un enfant « ça change la vie ! » C’est vrai ! Après t’en as plus ! Avant il roulait en coupé…aujourd’hui il roule en Kangoo ! Avant ils avaient des amis…aujourd’hui ils ne les voient plus ! Dans cette comédie romantique, on vous dit tout et surtout la vérité sur le couple, la grossesse, le mariage, l’accouchement, la libido quand on est 3 et l’adolescence… Bref entre la baby-sitter psychopathe, la belle-mère, les voisins et les vacances ratées, Lucas et Julie vont devoir redoubler d’amour et d’imagination… Pour ceux qui ont des enfants, c’est le moment d’en rire ! Pour ceux qui n’en ont pas, c’est le moment de réfléchir !

 

Ma belle-mère et moi, 9 mois après (Pièce de théâtre)

Vendredi 6 Avril 2018 à20h00 (Théâtre de Longjumeau)

Avec Frank Lebœuf. Julien, présentateur télé et Zoé sa femme attendent un heureux événement. Une jolie petite fille est sur le point de voir le jour . Si la joie et le bonheur comblent les parents, la nouvelle doit rester secrète. En effet, la ménagère de moins de 50 ans ne verrait pas d’un bon œil son présentateur chouchou devenir l’homme d’une seule femme. Les audiences seraient catastrophiques. Solange, la détestable belle-mère, enceinte de Yoann, l’homme de maison, est sur le point d’accoucher, va trouver là le moyen de faire chanter son beau-fils. Yoann va, c’est ce qu’il pense, mettre au point un scénario infaillible pour sauver son ami/patron. La maladresse, l’avidité, la naïveté et la fierté de chacun de ses personnages vont mettre ce plan à mal. La vérité sera t’elle rétablie ? Sans doute, mais à quel prix ?

 

Le diable est une gentille petite fille (One-woman show)

Samedi 26 Mai 2018 à 20h30   (Centre Culturel Michel Spiral de Montlhéry)

Laura, cette jeune et jolie blonde au visage d’ange tellement innocent arrive sur scène… Elle n’a aucune limite, elle ose tout ! Dans un humour noir décapant et une irrévérence totale, la folie angélique de Laura Laune et de ses personnages emplis de paradoxes vous donne des frissons : est-elle innocente ou méchante ? D’une comptine pour enfants qui part en vrille, à des personnages d’une folie d’apparence imperceptible, le spectacle vous réserve bien des surprises. A l’abri sous ses airs de petite blondinette, l’humoriste Belge aborde sans concession les thèmes les plus difficiles : maternité, éducation, parentalité, maltraitance, homosexualité…